JOYEUX NOROUZ 2020 – مبارک نوروز (1399) 3757

سال نو مبارک

Fête du Nowruz en Perse.

« Mais n’oublions pas la gravure de cet article. La fête du Nowrouz ou de l’équinoxe du printemps est très ancienne. En ce jour, le roi de Perse, accompagné de ses ministres et d’un grand cortége, va passer hors de ville la revue de ses troupes. Les chefs des provinces et des villes viennent ensuite lui offrir leurs présents au pied du trône, placé dans une tente magnifique, au milieu d’une grande plaine. Le roi reste plusieurs jours au camp et assiste à des courses de chevaux, qui servent à constater plutôt leur force que leur vitesse. La fête dure près d’une semaine ; le premier jour est le plus solennel : tout le peuple revêt ce qu’il a de plus précieux, et on s’envoie des cadeaux de confitures. » (Xavier de Corlas, La Semaine des familles, samedi 30 décembre 1871)

Tirgan, le festival de la mi-été

Tirgan (تیرگان‎‎) est un festival du milieu de l’été, célébré tous les ans le 13 Tir (le 3, 4 ou 5 juillet). À cette occasion on s’asperge d’oau, on danse, on récite des poèmes et on déguste des plats traditionnels comme la soupe d’épinard et le sholezard (une sorte de pudding au riz safrané) servi également durant Norouz.

Sholezard à l'occasion de Norouz.
Sholezard à l’occasion de Norouz.

Continue reading Tirgan, le festival de la mi-été

Le Père Noël vient aussi à Téhéran

L’Iran, bien que musulman, héberge de nombreuses minorités confessionnelles — souvent persécutées à différents degrés —, dont environ 100 000 chrétiens. Depuis quelques années, la fête de Noël rencontre un succès grandissant auprès des Iraniens, et plus particulièrement dans la capitale.

Au premier abord, Téhéran n’a pas l’air d’une étape privilégiée pour le père Noël. Mais de nombreux Iraniens, y compris musulmans, adorent le kitsch de Noël, dans un pays parmi les plus sûrs de la région pour les chrétiens.

Des Iraniennes regardent les décorations de Noël dans des boutiques de Téhéran, le 24 décembre 2016.
Des Iraniennes regardent les décorations de Noël dans des boutiques de Téhéran, le 24 décembre 2016.

Courant décembre, les clients ont afflué dans le quartier arménien de Somayeh, qui compte la plus grande concentration de chrétiens de la ville, pour acheter de faux sapins de Noël, des boules, des rennes et des bonshommes de neige en plastique.

Continue reading Le Père Noël vient aussi à Téhéran

La rose, une spécialité iranienne

Rosa damascena

C’est une spécialité iranienne qui fait saliver les géants mondiaux de la cosmétique. La rose dite de Damas (Rosa damascena Mill.) vient en fait de Qamsar, dans la province montagneuse d’Ispahan dans le nord-ouest du pays.

La cueillette des roses à Qamsar

On y récolte 26 000 tonnes de pétales chaque année entre avril et mai pour les transformer en eau et essence de rose. « Nous arrivons au jardin à 5 heures du matin et nous travaillons jusqu‘à midi. Nous portons les fleurs à la pesée et elles sont ensuite transportées vers Qamsar, où est produite l’eau de rose », explique un saisonnier.

Continue reading La rose, une spécialité iranienne