Avec les derniers nomades d’Iran

Femmes kachkaï dans la province de Fars.
Femmes kachkaï dans la province de Fars.

L’Iran est un carrefour où cohabitent de nombreuses ethnies parlant de multiples idiomes. Parmi elles, des peuples nomades : les Bakhtiaris, en Iran méridional, parlant un dialecte lori ; les Kachkaïs, le plus grand groupe nomade de la plnète, dans le Fars et la Province d’Ispahan. Ces derniers parlent le kachkaï, une langue azérie. L’Obs vient de leur consacrer un reportage photographique.

Ils étaient encore 5 millions il y a un siècle. Les Bakhtiari et les Kachkaï ne sont plus que 1,5 million à résister aux politiques de sédentarisation et à la modernisation. Mais, pour ceux qui cèdent aux lumières de la ville, les conditions de vie peuvent parfois s’avérer très difficiles. La photographe Catalina Martin-Chico a vécu dans les montagnes avec ces familles le temps d’une saison.
[Lire la suite]

Voir aussi :
« Les nomades oubliées de l’Iran »

Bibliographie/Sitographie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *