Quand les Iraniennes font entendre leur voix

Le film-documentaire « No land’s song » raconte au bout de plusieurs années à monter un spectacle de chanteuses à Téhéran.

Elles s’élèvent dans la nuit, belles, pures, cristallines. Ce sont les voix des femmes iraniennes. Seulement dans l’Iran d’aujourd’hui, une scène comme celle-ci est presque une utopie.
Sara est compositrice. Son rêve : monter un concert avec des femmes solistes, ce qui est interdit depuis la révolution de 1979. De ministères en salles de concert, de rencontres fructueuses en rendez-vous manqués, ce vrai parcours du combattant a été filmé pendant trois ans.

[Lire la suite sur francetvinfo]

Voir aussi No Land’s song

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *