Mehran Pourmandan, l’auteur d’« Un Musicien français à la cour du Shah »

À l’occasion du Festival international du cinéma asiatique (FICA), Terre d’Iran s’est entretenu avec Mehran Pourmandan, le réalisateur d’« Un Musicien français à la cour du Shah ». Ce documentaire est consacré à Alfred Jean-Baptiste Lemaire qui a passé plusieurs années en Perse où il a révolutionné le domaine de la musique.

Mehran Pourmandan

Qui est Mehran Pourmandan ?

Je suis né le 22 décembre 1963 en Iran, à Ahvaz. Je suis le quatrième fils d’Abdol Hassan POURMANDAN, un simple employé du ministère de la Justice.

J’ai composé des musiques de films et de scène. J’ai également réalisé plusieurs films et écrit quelques livres sur la musique.

Quel est votre parcours ?

J’ai commencé le piano à l’âge de 10 ans dans un atelier de musique de la Télévision nationale d’Iran avec Parviz Khadiri (celui qui a présenté pour la première fois le système d’éducation musicale d’ORFF, en Iran, en 1973) et finis mes études musicales en 1980 ainsi que des études secondaires en sciences expérimentales en 1981. De 1982 à 1985, pendant la guerre Iran-Iraq, j’ai dirigé la section de musique de Hoze Honari d’Ahvaz et j’ai été professeur de piano au département de musique du Ministère de la Culture et de l’Orientation islamique, toujours à Ahvaz.

Vous avez fait des études au Conservatoire de musique S. Rachmaninov à Paris ? Pourquoi la France ?

Après la fermeture de département de musique de faculté d’art de l’université de Téhéran (à cause de la révolution culturelle imposée par le gouvernement en 1981), j’ai décidé de continuer mes études musicales supérieures soit en Autriche soit en France pour la qualité de l’enseignement musical de ces pays en 1989.

Je suis entré finalement au conservatoire de musique de Serge Rachmaninov en 1989 et j’ai fini mes études en composition en 1992.

À l’occasion du FICA, vous présentez un documentaire intéressant. Il retrace la vie d’Alfred Jean-Baptiste Lemaire, « Un Musicien français à la cour du Shah ». Qu’est-ce qui vous fascine dans ce personnage qui a marqué la musique en Iran ?

Le projet d’Alfred Lemaire est un projet interne d’un grand projet qui a pour objectif de montrer la qualité historique des œuvres artistiques à l’époque qadjar. Dans ce projet, chaque œuvre artistique est considérée comme le résultat d’un événement historique tout en représentant un événement historique.

La musique, la peinture et l’architecture de cette époque sont trois domaines essentiels dans ce projet, chaque domaine comporte un sujet d’étude et chaque sujet d’étude consiste en plusieurs fragments d’études.

Pour chaque projet d’étude, j’envisage d’organiser des concerts-séminaires, d’écrire des articles, de réaliser un documentaire et de publier un livre.

Ici, dans le domaine de la musique le sujet d’étude est « La vie et les œuvres d’Alfred Lemaire ».

Pourquoi Alfred Lemaire ?

Alfred Lemaire est l’auteur du premier hymne national d’Iran, le premier collecteur des airs populaires persans, le premier transcripteur de la musique traditionnelle persane. Il est le fondateur du premier conservatoire de musique militaire de Téhéran. Il a été le vénérable maître de la première loge officielle franc-maçonne d’Iran (« L’éveil de l’Iran »), et il a joué un rôle très important dans les affaires économiques.

Lemaire n’est pas connu en France. Les Iraniens le connaissent-ils ?

Peu d’Iraniens et très peu de français le connaissent.

Qu’est-ce qui a été le plus difficile dans la réalisation de ce documentaire ? Qu’avez-vous découvert de passionnant ?

Affiche du documentaire « Un Musicien français à la cour du Shah »
L’affiche du documentaire.

« Un musicien français à la cour du Shah » est le résultat de six années de rencontres, de réflexions et de recherches sur un personnage artistique oublié par le temps. Trouver des documents fiables et raconter sa vie pour lui donner un sens cinématique étaient les points les plus difficiles dans ce documentaire.

Comment avez-vous été sélectionné pour le FICA ?

J’ai envoyé juste le DVD de film et rempli le formulaire du FICA et ils ont sélectionné le film. Je crois ou plutôt j’espère bien que le public le trouvera bon !

Entretien réalisé par Pascal Marion le 1er février 2016.

 

« Un Musicien français à la cour du Shah » de Mehran Pourmandan (Iran)

  • Réalisateur : Mehran Pourmandan
  • Photo : Omid Ghiace
  • Montage : Solmaz Gholami, Amir Farvardin
  • Musique : Mehran Pourmandan
  • Production : Documentary and Experimental Film Center
  • Année : 2015
  • HD, Couleur, 52 min, V.O. persan s.t.f.
  • Inédit

Musique de film

  • De l’ombre, 2012, télé-film
  • Croître dans le vent, 2011, long métrage
  • Miroir poussiéreux, 2009, documentaire
  • Avoir et ne pas avoir, 2009, télé-film
  • La Nécropole, 2007, long métrage
  • La maison d’Afagh, 2001, série
  • La lutte sans résultat, 1996, série
  • La moitié perdue, 1989, série

Musique de scène

  • L’aloès Véra amer, 1998
  • La légende de Nima, 1996
  • La mascarade des gens perdus, 1995

Documentaires-Fiction

  • Un musicien français à la cour du Shah, 2015, documentaire
  • Un bref regard sur la vie et les œuvres de Saïd Sharifian, le compositeur iranien, 2015, documentaire
  • L’époque et le siècle de la création d’une œuvre, 2011, documentaire
  • Blanc mais bleu, 2009, fiction-court métrage
  • Le fou rossignol, 2005, clip vidéo

Livres

  • L’encyclopédie de musique ancienne d’Iran, 2000
  • L’histoire analytique de musique de film, 1987
  • Les bases de l’enseignement musical d’Edgar Willems en persan (traduction), 2011

Mehran Pourmandan est

  • membre du conseil exécutif « The Beam of Imagination Picture », Téhéran, depuis 2006
  • responsable de l’équipe de recherche sur les arts de l’époque qadjar depuis 2004
  • et membre de la société des Chercheurs de la Maison de la Musique d’Iran depuis 2004.

One thought on “Mehran Pourmandan, l’auteur d’« Un Musicien français à la cour du Shah »

  1. Bonjour,
    Par l’intermédiaire de Pascal Marion (Terre d’Iran) j’ai eu connaissance d’un film que vous avez fait sur Alfred, Jean-Baptiste Lemaire, mon arrière-grand-père.
    J’ai transmis à Pascal Marion un document très complet sur mon ancêtre, mais je serais particulièrement intéressé de pouvoir visionner le film le concernant.
    Y a-t-il une possibilité de voir ce film et, si oui, où et quand ? À défaut y a-t-il un DVD que je pourrais me procurer ?
    Je vous laisse mes coordonnées :
    Alain Lemaire
    12 rue Vavin 75006 Paris
    Tél. 0143262971 – 0680121502
    Merci par avance pour toutes les informations que vous pourrez m’apporter.
    Bien cordialement,
    Alain Lemaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *