Abbâs Kiârostami, un monument du cinéma iranien

Abbâs Kiârostami

La disparition récente d’Abbâs Kiârostami (1940-2016) a fait la une de tous les médias. Ce grand cinéaste iranien, qui a reçu de nombreuses distinctions, a marqué l’histoire du cinéma et les hommages unanimes viennent de toute la planète. Même le gouvernement de la République islamique a encensé Kiârostami, même s’il n’était pas autorisé à tourner en Iran.

Il laisse une filmographie impressionnante et grâce à lui, d’autres artistes ont pu s’exprimer. Ainsi, Marjane Satrapi avoue que « sans lui, je n’aurais jamais pu faire Persépolis ».

Récemment Terre d’Iran avait présenté l’histoire du cinéma iranien dans laquelle Abbâs Kiârostami avait sa place.

Unanimement, la pluie d’hommages tombée ces dernières heures a salué un des plus grands cinéastes de la fin du XXe siècle : Abbâs Kiârostami est décédé d’un cancer, lundi 4 juillet en France, à l’âge de 76 ans. Il avait quitté Téhéran la semaine dernière pour subir un traitement en France.

Abbâs Kiârostami
Abbâs Kiârostami.

Les palmarès retiendront sa palme d’or à Cannes, son Lion d’or à Venise ; ceux qui le fréquentaient se souviendront de son style, travailleur et indocile, de son apparence très particulière avec ses lunettes à verre fumé. Né le 22 juin 1940 dans la capitale iranienne, Abbâs Kiârostami s’était pourtant d’abord intéressé au dessin, suivant des études aux Beaux-Arts tout en monnayant ses talents de graphiste et de réalisateur de spots publicitaires. C’est par ses petits films publicitaires et ses génériques pour films qu’il atteint une certaine notoriété.

En 1971 sort sa première œuvre, un court-métrage, « le Pain et la rue ». Très vite, avec « le Passager », en 1974, il s’affirme comme un pionnier du « cinéma réaliste », et son premier grand film, en 1977, a pour thème le suicide (« le Rapport »). Décidant de rester dans son pays après la révolution de 1979, contraint, comme ses collègues de se conformer aux règles édictées — jamais une femme en public sans foulard notamment — il se voit confier la direction de l’Institut de cinéma Kanun, créé sous le Chah, mais qui s’est perpétué sous le nouveau régime.

Réalisme noir et populaire

Mais il s’attache à affirmer une certaine indépendance et réalise en 1987 « Où est la maison de mon ami », très prisé à l’étranger. Pendant les années 1990, Kiarostami s’imposera comme un cinéaste mondialement connu avec sa trilogie « Koker », surtout le premier (« Et la vie continue ») qui traite, sous différents aspects, du tremblement de terre qui a endeuillé le nord-ouest de l’Iran en 1990.

Le genre est le « réalisme noir », amoureux du détail, toujours pudique, avec la volonté de faire participer au maximum les gens du peuple. Ses films, dont il veut faire des instruments de réflexion, tournés presque toujours dans les lieux réels et non en studio, associent la fable, le document et la beauté plastique.

[Lire la suite sur L’Obs]

Voir aussi :
« Abbas Kiarostami, emporté par le vent »
« Le réalisateur iranien Abbas Kiarostami est mort »
« Et le vent emporta le réalisateur iranien Abbas Kiarostami »
« Abbas Kiarostami, le virtuose du cinéma iranien, est mort »
« Abbas Kiarostami ou le goût d’une douceur iranienne en 7 films »
Entretien avec Abbâs Kiarostâmi sur France Culture (12 septembre 2012)
« Pourquoi “Close up” est l’un des chefs-d’œuvre d’Abbas Kiarostami » (5 juillet 2009)

« Retour en Iran de la dépouille du cinéaste Abbas Kiarostami » (8 juillet 2016)
«  Le dernier adieu à Abbas Kiarostami » (10 juillet 2016)

Filmographie

Année Titre français Titre original Activité(s) Métr. Durée (min)
1970 Le Pain et la Rue

Le Pain et la rue

Nān va koutcheh Réalisation et scénario Court 10
1972 La Récréation Zang-e tafrih Réalisation et scénario Court
Jahan Nama Palace Ghasr-e Jahan Nama Réalisation Court 31
1973 Experience

Expérience

Tadjrebeh Réalisation, scénario et montage Long 60
1974 Le Passager

Le Passager

Mosāfer Réalisation et scénario Court 70
1975 Moi aussi je peux Man ham mitounam Réalisation, scénario et montage Court 4
Deux solutions pour un problème

Deux solutions pour un problème

Dow rāhehal baraye yek massaleh Réalisation, scénario et montage Court 5
1976 Couleurs Ranghā Réalisation, scénario et montage Court 15
Le Costume de mariage

Le Costume de mariage

Lebāssi barāye aroussi Réalisation, scénario et montage Moyen 57
1977 Comment utiliser son temps libre ? Az oghat-e farāghat-e khod chegouneh estefādeh konim ? Réalisation et scénario Court 7
Le Rapport

Gozaresh (Le rapport)

Gozāresh Réalisation et scénario Long 112
Hommage aux professeurs Bozorgdasht-e mo’allem Réalisation et scénario Court 20
1978 Solution Rah-e hal Réalisation, scénario et montage Court 12
1979 Cas numéro un, cas numéro deux

Cas numéro un, cas numéro deux

Ghazieh-e shekl-e avval, ghazieh-e shekl-e dovvom Réalisation, scénario et montage Long 53
1980 La Rage de dents Dandān dard Réalisation, scénario et montage Court 26
1981 Avec ou sans ordre

Avec ou sans ordre

Be tartib yā bedun-e tartib Réalisation, scénario et montage Court 15
1982 Le Chœur

Le Chœur

Hamsarayān Réalisation, scénario et montage Court 17
1983 Le Concitoyen Hamshahri Réalisation, scénario et montage Long 52
1984 Les Premiers Avvalihā Réalisation, scénario et montage Long 84
Fear and Suspicion Tars Va Su-e Zan Réalisation Court
1987 Où est la maison de mon ami ?

Où est la maison de mon ami ?

Khāneh-ye doust kodjāst ? Réalisation, scénario et montage Long 83
La Clé

La clé

Kelid Scénario et montage Long 85
1989 Devoirs du soir

Devoirs du soir

Mashgh-e Shab Réalisation, scénario et montage Long 86
1990 Close-up

Close-Up, affiche version restaurée

Nema-ye Nazdik Réalisation, scénario et montage Long 100
1991 Et la vie continue

Et la vie continue

Zendegi va digar hich Réalisation et scénario Long 95
1993 Périple au pays des voyageurs Safari be Diar-e Mosafer Scénario Long
1994 Au travers des olivier

Au travers des oliviers

Zir-e derakhtān zeytoun Réalisation, scénario et montage Long 103
Le Voyage Safar Scénario Long 84
1995 Le Ballon blanc

Le Ballon blanc

Bādkonak-e sefid Scénario Long 85
À propos de Nice, la suite

À propos de Nice, la suite

Réalisation Long 100
1997 Le Goût de la cerise

Le Goût de la cerise

Ta’m-e gilās Réalisation, scénario et montage Long 95
Birth of Light Tavalod-e Nur Réalisation Court 5
1999 Le vent nous emportera

Le vent nous emportera

Bād mā rā khāhad bord Réalisation, scénario et montage Long 118
Willow and Wind

Willow and Wind

Beed-o baad Scénario Long 77
2001 ABC Africa

ABC Africa

Scénario et montage Long 84
2002 Ten

Ten

Dah Réalisation, scénario, photographie et montage Long 91
La Station désertée

La station désertée

Istgah-Matrouk Scénario Long 88
2003 Sang et Or

Sang et Or

Talā-ye Sorkh Scénario Long 95
Five

Five

Panj Réalisation, scénario, photographie et montage Long 74
2004 10 on Ten

Ten on ten

10 on ten Réalisation, scénario, photographie et montage Long 88
2005 Tickets

Tickets

Réalisation et scénario Long 109
TropiAbbas Acteur Court 15
2006 Les Routes de Kiarostami

Roads

Roads of Kiarostami Réalisation, scénario, photographie et montage Court 32
Kārgarān mashghul-e kārand

Kargaran

Kargaran mashghoole karand Scénario Long 75
2007 Kojast jaye residan Réalisation et scénario Court
Chacun son cinéma

Chacun son cinema

Réalisation (segment) Court 100
2008 Shirin

Shirin

Réalisation et scénario Long 92
Os Invisíveis Acteur Court
2010 Copie conforme

Copie conforme

Roonevesht barabar asl ast Réalisation et scénario Long
No

No

Réalisation Court
2012 Like Someone in Love

Like Someone in Love

Like Someone in Love Réalisation et scénario Long 109

(Source Wikipédia)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *