Carreau de frise du XIIIe siècle

Carreau

Ce carreau de frise est moulé en bas-relief et peint d’émail irisé sur un fond blanc opaque avec des touches de turquoise et de bleu cobalt. Le fond présente un paysage luxuriant de motifs végétaux et d’oiseaux en vol, tandis qu’au premier plan, deux cavaliers tuent un cerf avec leurs épées. Les personnages portent des vêtements luxueux, et l’artiste a pris soin de représenter différents motifs textiles sur chacun d’eux. Des carreaux brillants de qualité, de couleurs et de motifs similaires ornent le palais à Takht-e Suleiman (trône de Salomon), une importante résidence impériale des Ilkhanides (khanat mongol créé en 1256).

Continue reading Carreau de frise du XIIIe siècle

Le caravansérail d’Izadkhast : un carrefour sur la route de la soie

Le caravansérail d'Izakhast vu de la citadelle.
Le caravansérail d’Izakhast vu de la citadelle.

Il existe un lieu en Iran qui, selon moi, ne retient pas l’attention qu’il mérite. Niché au cœur même d’une portion de l’ancienne route de la soie qui traversait la Perse, le caravansérail d’Izadkhast mérite qu’on s’y arrête, pour le visiter et le photographier à tout moment de la journée, principalement tôt le matin et juste avant le coucher du soleil.

Continue reading Le caravansérail d’Izadkhast : un carrefour sur la route de la soie

Persépolis, le Paradis perse

Sur les hauts plateaux iraniens se trouve le berceau de l’une des plus grandes civilisations de bâtisseurs de l’Antiquité : les Perses.  Ils y ont édifié un chef-d’œuvre d’architecture : Persépolis. Jusqu’à présent, on pensait que ce site se limitait à son imposante terrasse, utilisée par les rois perses quelques mois dans l’année. Mais des découvertes récentes révèlent un tout autre visage de la cité, celui de l’une des villes les plus opulentes du monde antique : un éden dans les montagnes perses. (Arte)

Voir aussi :
« Shiraz-Persépolis : quand l’Iran accueillait un festival d’art »
« Des fouilles révèlent une ancienne porte à Persépolis »

Des fouilles révèlent une ancienne porte à Persépolis

Site de Pârsa achéménide

Des fouilles effectuées à Persépolis, résidence royale fondée par Darius le Grand vers 518 av. J.-C., ont mis au jour une porte antique à Tal-e Ājori (« colline de briques »). Cette dernière, antérieure à Persépolis, est située à 3 500 mètres à l’extérieur de la cité et représente beaucoup pour la compréhension de l’Empire achéménide.

Alireza Askari Chavardi, le responsable de l’équipe iranienne, a dit que les archéologues avaient œuvré pour avoir un aperçu des fonctions de l’ancien complexe à Persépolis au cours du siècle passé et pour présenter une analyse spatiale de la cohérence et des liens conceptuels dans le sens de polis dans la construction royale et des bâtiments environnants.

Continue reading Des fouilles révèlent une ancienne porte à Persépolis

Takht-e-Sulaiman, vestiges zoroastriens de l’ère sassanide (4/4)

Le zoroastrisme est l’ancienne religion d’Iran. Elle continue d’exister, même si le nombre des adeptes n’est pas important. Ce courant religieux a marqué la culture perse. Voici un survol du Takht-e Sulaiman (le trône de Salomon), les vestiges les plus importants qui existent en Iran.

À voir sur Geo.

 

Splendeur et misère du Khouzestan

La situation géographique du Khouzestan

D’une superficie de 64 055 km2, le Khouzestan ( خوزستان), connu aussi sous la variante Khouzistan, se situe au sud-ouest de l’Iran. Son nom signifie « le pays des Khouzis », du nom des premiers habitants qui l’ont peuplé. Cette province fertile est frontalière de l’Irak et donne également sur le golfe Persique et sa capitale est Ahvâz.

Le Khouzestan renferme également de nombreux trésors archéologiques qui, malheureusement, disparaissent progressivement.

Continue reading Splendeur et misère du Khouzestan